Culture et Pensees de Diem Dao
COEUR, DE COEUR, SANS COEUR

Vivante, dans un cœur qui ne fonctionne plus
Mais une femme de cœur, ce cœur ne
l'abandonne,
Par un rythme tout doux, il ronronne:
" Je suis là! Oh! Dans un corps très faible.

Amaigri, manque de force, inimaginable!
Ton cœur est la, faiblement, existant toujours.
Femme de cœur! Toute une vie, tu as donne ton
amour
A ta famille, a tout le monde autour de toi.

Ces gens là, ont leur cœur mais aussi de gens
sans cœur!
Sensibles par le cœur, insensibles sans cœur.
Je suis en toi, ce cœur, je veux chanter en
pleurs.
" Redonnez sa force pour ce corps chétif, "

Sensible, pénible! Ce cœur ne veut la lâcher:
" Je vous prie, sauvez la, ne l'abandonne pas!"
" Non! Non! Mon cœur, laisse moi partir, trop
tard!"
Ce corps plein douleur, l’esprit souffrant! " Moi,
je pars!"

Un chuchotement de ce corps chétif, terrible!
Ce cœur impuissant regardant ces gens sans
cœur.
Insensibles, Ils ont leur cœur mais comme une
lueur
"Je t'en prie, laisse moi partir, loin de ce monde,

Un monde éphémère et pour rejoindre ma mère,
Elle est haut de-là, avec les anges en chantant.
Ici, en bas, les gens ont leur cœur, impuissants.
Les gens sans cœur, les gens de cœur, je les
aime tous.
"Petit cœur, ne bats plus,
Mon corps est très souffrant,
Je ne peux plus,
Je te promets mon cœur,
Je resterai vivante
En toi, en des gens de cœur. "


Thuytien Duflot
Âge des Chéniers, 27/09/2014