Culture et Pensees de Diem Dao
Le père : Où veux-tu aller, mon fils?
La mère : Bien sûr, nous sommes toujours là pour t’aider. Mais il faut nous dire pour quelle raison tu veux partir ?
Le fils : Je veux chercher le chemin qui mène au bonheur.
Le père : Ne sommes-nous pas heureux ici ?
Le fils : Ici, j’ai une vie tranquille mais je veux découvrir un autre monde.
La mère : Tu as été marié.  Aujourd’hui,  tu es veuf et  tu as un enfant. Que veux-tu de plus ?
Le fils : C’est vrai, j’ai une vie tranquille avec ma petite famille et avec vous mais je ne connais pas encore l’Amour
avec un grand A.
La mère : Qu’est-ce que l’Amour ? C’est difficile à définir. Nous nous sommes mariés, ton père et moi, sans nous
aimer en espérant que l’amour viendra. Aujourd’hui, l’Amour est bien là, il est venu avec le temps.
Le père : Comme toi, quand j’étais jeune, j’ai  voulu emprunter le chemin qui mène à l’Amour.
Le fils : As-tu trouvé l’Amour ?
Le père : Mais qu’est ce que l’Amour ? Une chanson me vient à l’esprit et  qui dit ceci :         
«  L’Amour est un don de soi accompagné de beaucoup d’affection
«  L’Amour est vaste comme un ciel immense et pur comme un ruisseau de montagnes naissant. «
«  Aimer c’est ressentir un goût piquant et amer dans le cœur.
Ou bien :
«  Le chemin vers l’Amour est semé de cent joies mais aussi de dix milles chagrins.
ou encore :
«  Aimer c’est mourir un peu !

Après avoir chanté, le père continue :

Plusieurs écrivains, poètes, musiciens, ou hommes illustres ont défini l’Amour de différentes façons. L’Amour se
caractérise par  un besoin d’affection qui  peut s’emparer de  chacun de nous sans limite d’âge. L’Amour, c’est aussi,
une pincée d’épices dans les plats que nous présente  la vie. Sans Amour, ces plats sont insipides. Sans Amour, la
vie est aussi ennuyeuse qu’une peinture sans couleurs ou aussi silencieuse qu’un monde sans musique.  
Pour ce qui est de l’Amour, le point de vue de chacun est recevable mais pour ma part, je pense que «  l’Amour n’est
pas un sentiment immuable, l’Amour n’est pas éternel ». Il peut changer de nature au fil du temps ou en fonction de l’
évolution de la personnalité de chacun.
Le besoin d’aimer peut être, pour certaines personnes notamment les romantiques et             les rêveuses, un besoin
vital. Pour d’autres personnes plus pragmatiques, celui-ci est beaucoup moins exacerbé.

Silence, puis le père reprend la parole

Chacun de nous se fixe un but plus ou moins accessible dans la vie. Le mien a été de rencontrer l’Amour. Sous le
fardeau des années, j’ai déjà parcouru de nombreuses  étapes de ma vie que l’on pourrait pour certains appelées «
Amour ». Je me suis toujours demandé si dans la vie, on a un seul amour ou un chapelet d’amour ?
Lorsqu’on a trouvé l’Amour, d’autres questions surgissent. On se demande si cet Amour est vraiment celui que l’on a
cherché. On s’interroge pour savoir si cet Amour n’est pas, en      fait, qu’une illusion. Ainsi notre vie  est régie par la  
quête permanente d’une illusion appelée « Amour ».

Mercredi  29 sept 2010